• Sagelle indienne 2





     Comme en rêve...

    Comme en rêve, je revois l'étincelle mourante de nos feux de camp,
    les cendres froides et blanches. Ie ne vois plus
    les volutes de fumée qui s'élevaient vers le ciel. Je n'entends plus
    les chansons des femmes qui préparent le repas. Les antilopes sont parties.
    Les enclos de bisons sont vides. Seul le cri du coyote est audible...
    Nous sommes des oiseaux qui ne peuvent plus voler.

    CHEF PLENTY.COUPS




    Au commencement... 

    Au début des temps<o:p> </o:p>Il n'y avait pas de différence<o:p> </o:p>entre les hommes et les animaux.<o:p>
    </o:p>
    Toutes les créatures vivaient sur terre.<o:p>
    </o:p>
    Un homme pouvait se transformer en animal<o:p> </o:p>s'il le désirait<o:p> </o:p>et un animal pouvait devenir humain.<o:p>
     
    </o:p>
    Il n'y avait pas de différence.<o:p>
    </o:p>
    Les créatures étaient parfois des animaux<o:p> </o:p>et parfois des animaux et parfois des hommes.
     
    Tout le monde parlait une même langue.<o:p>
     
    </o:p>
    En ce temps là, les mots étaient magie<o:p> </o:p>et l'esprit possédait des pouvoirs mystérieux.<o:p>
    </o:p>
    Un mot prononcé au hasard  pouvait avoir d'étranges conséquences.<o:p>
    </o:p>
    Il devenait brusquement vivant<o:p> </o:p>et les désirs se réalisaient.<o:p> </o:p>Il suffisait de les exprimer.<o:p>
    </o:p>
    On ne peut donner d'explication.<o:p> </o:p>
    C'était comme ça.
      <o:p>
    </o:p> 

    Légende ESKIMO





    Autrefois

    Autrefois j'allais comme le vent,

    maintenant je me rends, c'est tout.


    Géronimo




    Souffle... 

    <o:p> </o:p>...Tous les sons, toutes
    les peurs, tous les amours.
    <o:p> </o:p>Nous sommes tous créateurs.
    Par notre souffle. Le souffle de la parole devient son pour le monde.
    En écrivant, je me crée, sous une forme sans cesse renouvelée.
    Je me re-crée.
    Par mon souffle.
     Conscient que je ne suis pas une voix unique, mais multiple.
    Ma voix est toutes les couleurs, tous les sons,
    toutes les peurs, tous les amours.

    <o:p> </o:p>JOY HARJO, Creek




    Tout ce qui est vivant...

    <o:p style="color: rgb(102, 51, 51);"> </o:p>Tout ce qui est vivant.
    Sur la berge escarpée d'un fleuve est une voix qui parle.
    J'ai vu le maître de cette voix.
    Il m'a salué, j'ai parlé avec lui,
    il a répondu à toutes mes questions.
    Tout ce qui est vivant
    L'oiseau gris à gorge bleue chante sur la branche creuse
    Il appelle ses esprits à danser, il entonne ses chants de chaman.
    Et bec du pivert joue du tambour sur un arbre et l'arbre tressaille,
    il crie comme un tambour lorsque la hache mord son écorce.
    Toutes ces choses répondent à mon appel.
    Tout ce qui est vivant.

    La lanterne se promène, les murs de cette maison ont des langues,
    les peaux assoupies dans leurs sacs murmurent toute la nuit,
    les bois de rennes sur les tombez se lèvent et encerclent les terres.
    Alors les morts eux-mêmes se réveillent et viennent rendre visite aux vivants.

     Chant d'un chaman de la tribu chuckchee de Sibérie




     Apache...

    " Je suis né dans les prairies,
    là où les vents soufflent librement et où rien n'arrête la lumière du soleil.
    Je suis né là où il n'y a pas de barrières..."

    "J'ai été chauffé par le soleil, bercé par les vents et abrité par les arbres,
    comme tous les bébés Indiens..."

    " Quand j'étais enfant ma mère m'a enseigné à me mettre à genoux et prier Dieu pour la force, la santé, la sagesse et la protection...."

    " Il y a un Dieu qui nous regarde.
    Nous sommes tous des enfants de Dieu. Le soleil, l'obscurité,
    les vents écoutent ce que nous avons à dire..."

    " Je vivais paisiblement quand les gens ont commencé à parler mal de moi..."

    " Autrefois j'allais comme le vent. Maintenant je me rends, c'est tout... "

    " Nous sommes en train de disparaître de la surface de la terre,
    mais je continue à croire qu'il doit y avoir une bonne raison pour que
    Yoséné (Dieu) nous ait crées.
    Il a donné vie à toute une variété d'espèces d'hommes.
    Ainsi pour chaque espèce créée, Il désigna un pays particulier.
    Lorsque Yoséné créa les Apaches, Il leur donna un pays qui se situe à l'ouest.
    Pour nourriture Il leur remit des graines, des fruits et du gibier.
    Afin de soigner les différentes maladies, Il fit croître des plantes médicinales.
    Puis Il leur enseigna où trouver ces plantes et comment les préparer.
    Il leur accorda un climat doux et tout ce dont ils avaient besoin pour
    se vêtir et s'abriter...

    Cela eut lieu au tout début de la création :
    car Yoséné créa simultanément le peuple Apache et son pays.
    Et quand viendra le jour où les Apaches seront séparés de leur terre,
    ils tomberont malades et mourront.
    Combien de temps s'écoulera-t-il avant que l'on dise qu'il n'y a plus d'Apaches ? "

    Géronimo



    L'indien 

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>Ne te moque pas de l'indien
    qui descend des montagnes
    laissant ses chèvres et ses douces brebis,
    ses terres à l'abandon.
    Ne te moque pas de l'indien si tu le vois muet
    un peu fruste et tout assommé de soleil.

    Ne te moque pas si à travers rues
    tu le vois trottant comme un lama
    une guanaco apeuré, un âne rétif
    poncho et chapeau sous le bras.

    Ne méprise pas l'indien si au plein du soleil
    tu le trouves tout emmitouflé dans sa laine
    et trempé de sueur.
    Pense, ami, que celui-là descend de là-haut
    où un vent de glace entaille les mains
    et fait éclater les cals des pieds.

    Ne ris pas de l'indien si tu le vois
    mâchant son maïs cuit
    ou cette viande dure qu'il a traîné jusqu'ici, sur cette place,
    par quelque sentier glacial ou le long d'un fleuve.

    Le voilà qui descend vendre ses cuirs, vendre sa laine
    pour acheter son sucre, ramener sa farine.
    Il aura même sur lui sa monnaie et son manger
    pour ne rien devoir te demander.

    Ne te paye pas de sa tête d'indien qui vit sur sa frontière
    par là-bas, vers le col de Zenta,
    car si tu vas par ses montagnes
    il t'ouvrira les portes de sa cahute
    te versera son alcool de maïs et te passera son poncho.
    Près de ses gosses, tu mangeras ce qui lui reste
    et rien en échange.

    Ne te paye pas la tête de cet indien qui cherche le silence
    et fait monter ses fèves entre les caillasses d'ardoises
    là-bas, sur ces hauteurs où rien ne pousse.

    Car c'est ainsi que survit l'indien sur sa propre terre
    sa terre mère, sa Pachamama.

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>Fortunato Ramos












    Racines... 

    Nous sommes tous des fleurs dans le jardin du Grand Esprit.
     Nous partageons les mêmes racines, nos racines nous ramènent à la Terre Mère.
    Son jardin est beau car les couleurs des fleurs sont différentes et
     elles représentent des traditions et des cultures différentes.

    <o:p> </o:p>
    Grand-Père David Monongye - Hopi




    Attrape rêve...

    Il y a logtemps, lorsque le monde était jeune,
    un vieux Sioux du Lakota, dirigeant Spirituel,
    était sur une haute montagne et eut une vision.
    Dans sa vision, Iktomi, le grand professeur de sagesse,
    paru sous la forme d'une araignée.
    Iktomi s'adressait à lui dans une langue sacrée que seulement
    les dirigeants spirituels du Lakota pouvaient comprendre.
    Pendant qu'il parlait, Iktomi l'araignée,
    prenait un cerceau de saule avec des plumes,
    de la chevelure d'un cheval et des perles et ainsi,
    il commençait à tournoyer et à tisser une toile.
    Il parlait au saule des cycles de la vie...

    Et de quelle manière ont commencé nos vies,
    comme nourrisson puis vient l'enfance et l'âge adulte,
    enfin, nous allons vers la vieillesse où nous devons être soignés
    comme des nourrissons, complétant ainsi le cycle.
    Mais Iktomi dit pendant qu'il continuait à fabriquer sa toile.
    "Dans la vie, il y a beaucoup de forces en bien et en mal.
    Si vous écoutez les forces du Bien,
    elles vous dirigeront dans la bonne direction.
    Mais si vous écoutez les forces négatives,
    elles vous blesseront et vous dirigeront dans la direction fausse ".
    Il continuait, "Il y a beaucoup de force de direction différentes
    qui peuvent aider ou intrférer avec l'harmonie de la nature,
    et aussi avec le Grand Esprit et ses enseignements merveilleux"
    Il tissa sa toile de l'extérieur vers le centre. Quand Iktomi eut fini de parler,
    il donna au Sioux son travail et dit...

    "Vois, la toile est un cercle parfait mais il y a un trou dans le centre du cercle. Employez la toile pour vous aider ainsi que votre peuple à atteindre vos buts
    et à faire bon emploi des idées de votre peupli, rêves et visions.
    Si vous croyez dans le Grand Esprit, la toile attrapera vos bonnes idées
    et les mauvaises seront dirigées dans le trou du néant".


    Musique 

     "De toutes les merveilles qui ont été données à l'homme par le Créateur,  la musique est la plus belle.  Elle est l'énergie qui nous permet de descendre dans notre profondeur  et elle est en harmonie avec la construction du corps humain.  Tous, nous devons prendre conscience de la puissance du son. On peut utiliser la musique pour guérir ou faire du bien."

     



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :